L’Equipe de France d’Escalade de difficulté se classe deuxième à Puurs

L’Equipe de France d’Escalade de Difficulté vient de rentrer de la quatrième étape de la Coupe du Monde de difficulté, qui se déroulait à Puurs (BEL). Si sur cette étape, nos grimpeurs français n’ont pas réussi à se hisser à nouveau sur un podium en individuel, c’est l’Equipe au complet qui réalise la prouesse de remporter l’argent au classement par Nation !

 

Les dames d'abord

Sur cette compétition, Alizée Dufraisse a bien failli également réalisé un doublé. Deuxième après les demi-finales, et seule Française qualifiée en finale, elle finit cette compétition à la cinquième place. Les autres Françaises, Caroline Ciavaldini, Hélène Janicot et Charlotte Durif se placent toutes les trois dans un mouchoir de poche, en terminant à la 11ème, 13ème et 15ème place.

 

Côté messieurs

  Il s’en est fallu de peu pour le Chambérien Gautier Supper, qui termine quatrième de l’étape. Romain Desgranges, quant-à-lui se place à la 21ème position. Le Briançonnais Manu Romain n’a, en revanche, pas pris part à cette compétition en raison d’une récente entorse au pouce.

« Une Blessure qui risque de l’empêcher de grimper pendant au moins quatre semaines, précise l’entraîneur Corentin Le Goff. L’Equipe va désormais pouvoir bénéficier de cinq semaines de repos bien méritées avant de repartir en Chine pour la cinquième étape. Le temps pour Manu, et tous les autres de se soigner, et de se retaper pour finir cette saison en beauté. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux sont très bien classés pour le général, la motivation est là, et cette seconde place par Équipe nous rend plus fort ».


Un classement général provisoire très prometteur

En effet, Caroline Ciavaldini s’impose actuellement sur la 3ème marche du podium du Classement Général de la Coupe du Monde 2010, juste devant Charlotte Durif, 4ème. Chez les hommes, Gautier vient de remonter à la 6ème place.

 

Une équipe Réserve en renfort

  A noter également, sur cette étape, la participation de trois membres de l’Equipe de France Réserve : Fabrice Landry réalise la meilleure performance, empochant une très respectable 14ème place. Thomas Ballet, lui termine 16ème, quant-à la toute jeune Julia Serrière (cadette), elle se classe 27ème de cette compétition.

 

Prochain Rendez-vous

Rendez-vous pour le week-end du 29 et 30 Octobre, pour la cinquième étape de la Coupe du Monde de Difficulté, qui se déroulera à Huaiji (en Chine), d’ici là, nos athlètes auront bien le temps de se reposer, et finir cette saison avec le talent qu'on leur connait.

 

ARTICLE FFME                                                                                 AB


A 13 ans, il gravit l'Everest    

Jordan Romero, un Californien âgé de seulement 13 ans, est devenu samedi le plus jeune alpiniste à atteindre le sommet de l'Everest.

Jordan Romero a déjà gravi le Kilimandjaro (5.895 mètres), le Mont McKinley (6.194 m), en Alaska ou encore l'Aconcagua (6.962 m) en Argentine. Bref, c'est un alpiniste chevronné. Pourtant, ce jeune Californien de Big Bear Lake n'a que 13 ans. Et samedi, il se trouvait au sommet de l'Everest, le toit du monde, à 8.848 m, a-t-on appris à Katmandou, capitale mondiale de l'himalayisme.

Le jeune garçon entre ainsi dans légende de la montagne, en effaçant des tablettes le Népalais Temba Tsheri, un Sherpa qui était arrivé à l'âge de 16 ans à escalader le plus haut sommet du monde. "L'équipe vient juste d'appeler et ils ont confirmé qu'ils se tenaient au sommet du mont Everest", peut-on lire sur le site officiel de Romero"Leurs rêves sont finalement devenus réalité. Tout le monde avait l'air incroyablement heureux. Ils remercient tous ceux qui les ont soutenus et encouragés tout au long de leur périple", poursuit le communiqué.

Le Kilimandjaro à neuf ans

Il a réussi son exploit en passant par le versant le plus dangereux, coté Chinois, car le Népal interdit l'ascension aux personnes de moins de 16 ans. Mais le jeune garçon s'est beaucoup entrainé: au-delà de ses nombreux autres exploits, cela fait plusieurs mois qu'il escalade des montagnes en Californie, avec un sac-à-dos rempli de poids et passait son temps dans une tente permettant de simuler les effets de la haute-altitude.

Jordan Romero doit encore se rendre en Antarctique pour finaliser son rêve: gravir le sommet de chaque continent. Ainsi a-t-il à son palmarès, et cela dès l'âge de neuf, le sommet de l'Afrique, de l'Australie, de l'Europe, de l'Amérique du Nord, de l'Amérique du Sud et de l'Océanie. Maintenant que l'Everest est passé, il devrait s'attaquer prochainement au Massif Vinson, en Antarctique, culminant à 4.892 m. Une broutille pour le garçon de 13 ans. Il s'attèlera ensuite à une nouvelle série au long cours: gravir les plus hauts sommets des 50 Etats des Etats-Unis.

 leJDD.fr

Samedi 22 Mai 2010

 

 


Pasaban, deuxième femme aux 14 sommets

Edurne Pasaban est devenu, lundi 17 mai, la deuxième femme à avoir gravi les quatorze sommets mondiaux de plus de 8.000 m. Agée de 36 ans, l'alpiniste basque a atteint la cime enneigée du Shisha Pangma, vers 11h30 locales, accompagnée d'une cordée de montagnards espagnols, a annoncé son équipe sur son site Internet.

L'exploit de Oh Eun-Sun contesté 

Edurne Pasaban accomplit cet exploit quelques semaines après la Sud-Coréenne Oh Eun-Sun, devenue fin avril la première femme à atteindre les quatorze sommets mythiques, tous situés dans l'Himalaya. Son record est toutefois contesté par la spécialiste américaine Elizabeth Hawley qui la soupçonne de ne pas avoir vraiment atteint, en mai 2009, le sommet du Kanchenjunga (8.586 m), troisième plus haute cime de la planète.